Dès que l’on voit la prochaine génération du haut de gamme Opel, on sait qu’elle justifie pleinement son nouveau nom. Si elle prend la suite de la première génération d’Insignia, Voiture de l’Année 2009 qui s’est déjà vendue à plus de 900.000 exemplaires, l’Insignia Grand Sport s’en démarque par son architecture complètement nouvelle.

L’empattement s’est allongé de 92 mm, permettant de disposer d’un habitacle nettement plus généreux dont les passagers arrière profitent pleinement. Cela a permis aussi aux designers de donner à la nouvelle Insignia Grand Sport une nouvelle stature, athlétique et sportive, et une véritable allure de porte-drapeau : sa silhouette élancée et féline évoque celle d’un coupé.

Sur route, elle a la présence des véhicules des catégories premium. Son aérodynamique est aussi très performante avec un CX de seulement 0,26. A l’intérieur, la nouvelle Insignia Grand Sport fait également plaisir à son conducteur, avec sa planche de bord enveloppante et une position d’assise abaissée de trois centimètres, qui permet de faire corps avec une voiture devenue encore plus communicative.

En effet, la nouvelle Insignia Grand Sport ne se contente pas d’avoir l’air plus dynamique, elle est réellement plus dynamique. La recherche d’efficience a été fondamentale lors du développement de la nouvelle Insignia. Une structure optimisée et l’utilisation d’éléments allégés ont pu réduire le poids jusqu’à 175 kg, au bénéfice de la précision de conduite et de l’agilité. Ainsi il a été possible d’exploiter tout l’intérêt pour le conducteur de nouveaux équipements de haute technologie tels que le système ultramoderne de transmission intégrale disposant d’une répartition active par vecteur de couple (torque vectoring), le système le plus sophistiqué proposé sur ce segment, ou la nouvelle boîte automatique huit vitesses.

La toute nouvelle Opel Insignia Grand Sport (2)

Emotion pure : une ligne inspirée du Monza Concept

Il y a une bonne raison pour que le très remarqué Monza Concept ait inspiré le design intérieur et extérieur de la nouvelle Insignia Grand Sport : le Monza trônait dans le studio de design tandis que les designers travaillaient à donner naissance au nouveau vaisseau amiral d’Opel. Leur mission était de donner à la nouvelle Insignia l’aspect haut de gamme, élancé et athlétique du prototype.

Le résultat parle de lui-même. La nouvelle Insignia Grand Sport a gagné un côté félin en perdant du poids. Malgré un accroissement marginal de la longueur (4.897 mm) par rapport à sa devancière, elle a réussi à perdre quelque 60 kg rien que sur la caisse en blanc. Au total, la nouvelle génération gagne jusqu’à 175 kg par rapport au modèle précédent. Si l’empattement de sa plateforme totalement nouvelle s’est allongé de 92 millimètres, ses porte-à-faux avant et arrière ont été sensiblement réduits et ses voies se sont élargies de 11 millimètres. Cela donne à l’Insignia Grand Sport une silhouette plus proche de celle des propulsions des segments haut de gamme. Le pavillon s’est abaissé de 29 millimètres, et avec son mouvement fuyant, il ajoute encore de l’intensité au design de l’Insignia qui affiche ainsi la silhouette athlétique et élégante d’un coupé.

Des systèmes de propulsion au service du plaisir de conduire

L’Insignia Grand Sport est aussi dynamique à conduire que son look le laisse supposer. A son lancement officiel l’année prochaine, elle sera disponible avec une large gamme de moteurs suralimentés et de transmissions de dernière génération. La très efficiente boîte automatique à huit rapports à faibles frictions est une offre nouvelle. Elle se fait remarquer par des passages de rapports d’une grande douceur. Elle sera seulement disponible dans un premier temps en association avec la transmission intégrale.

Le nouveau système de transmission intégrale à répartition active par vecteur de couple (torque vectoring) est le plus sophistiqué dans cette catégorie. Il est associé à une toute nouvelle suspension à cinq bras aux épures sophistiqués. Dans le système de transmission intégrale, deux embrayages multidisques à pilotage électrique remplacent le classique différentiel de l’essieu arrière, offrant une distribution du couple beaucoup plus précise à chacune des roues arrière. Ainsi l’Insignia Grand Sport peut se jouer des routes gravillonnées, détrempées, verglacées ou enneigées. En courbe, un couple supplémentaire est appliqué à la roue arrière opposée. Ainsi le sous-virage est notablement réduit et l’inscription en virage est plus précise. Le système réagit en une fraction de seconde lorsque l’accélérateur est enfoncé, de manière à ce que la voiture reste plus stable et plus facile à diriger dans toutes les situations.

Le châssis FlexRide, encore amélioré, est l’outil fondamental permettant d’offrir un comportement toujours adapté au mieux à la situation rencontrée. Il modifie les lois d’amortissement, la réponse de la direction et de l’accélérateur, les seuils de changements de rapports (avec la boîte automatique) en se fondant sur le choix des modes « Standard », « Sport » ou « Tour » fait par le conducteur. En fonction du mode sélectionné, la réponse de la direction et de la pédale d’accélérateur peut se montrer plus directe et le système d’antipatinage ESP intervient plus tôt ou plus tard. La nouvelle gestion « Drive Mode Control » est le cœur et l’âme du châssis adaptatif. Elle analyse en permanence les informations fournies par les capteurs en fonction du réglage, et en déduit le style de conduite adopté.

D’après communiqué.